Site Internet de Louis-Antoine Saint-Just _ Restauration complémentaire de la maison de Saint-Just
Accueil News Liens Vie et Oeuvre Dossier Saint-Just Association Saint-Just "Saint-Just et la force des choses" Divers Patrice Alexsandre
Choisissez une rubrique
- ASSOCIATION SAINT-JUST -

- PROGRAMME DE LA RESTAURATION COMPLEMENTAIRE
DE LA MAISON DE SAINT-JUST -

État du projet fin avril 2013


EXTERIEUR DE LA MAISON

1° Restitution de la cheminée extérieure aile gauche


À droite sur le toit, la souche en pierre de cette cheminée telle
qu’elle était encore visible dans les années 1970.


2° Restitution du paratonnerre de l’aile gauche


Le paratonnerre en forme d'un petit drapeau sur le toit est bien
visible sur la gravure montrant la maison au début du XIXe siècle.


3° Restitution d’une cloche à côté de la porte d’entrée centrale

Des restes en fer de la cloche annonçant les visiteurs sont encore bien visibles
à proximité de la porte d’entrée centrale, qui est la porte d'origine.



INTERIEUR DE LA MAISON


1° Reconstitution ou amélioration de trois cheminées

- Cheminée située dans la dernière pièce de la maison


L'étude des cheminées a montré que l'une d'elles, située dans la dernière pièce de la maison, a été supprimée lors de la précédente restauration. On aperçoit la cheminée disparue sur cette photographie prise en 1991. Cette cheminée correspond à la souche disparue sur le toit qui serait à restaurer (n°1). Nous souhaitons reconstituer cette cheminée en s’inspirant de la documentation existante. La réalisation d’une fausse cheminée (sans conduit) suffirait et permettrait une économie de coût.

A. Fouquet de Caisne, l’un des descendants de Saint-Just, a pris soin de copier l’ornement de la hotte dans un dessin. Elle est également représentée sur une maquette de la maison datant du milieu du XXe siècle conservée par le Musée de la Coopération franco-américaine.


- Cheminée située dans la deuxième pièce de la maison

Il s’agit de la cheminée qui se trouve dans la pièce qui suit immédiatement l’office de tourisme, où était installée la bibliothèque consacrée à la Révolution de l’Association. Cette cheminée pourrait être modifiée en respectant la décoration initiale de la hotte. Il s’avère en effet que sa réfection en bois n’est pas satisfaisante: une note datant du début du XXe siècle indique que cette cheminée était semblable à celle du point précédent (qui se trouvait dans la dernière pièce de la maison).

Cette photo présente l'état de cette cheminée en 1991, avant sa restauration. Sa ressemblance avec la cheminée précédente est évidente.


- Cheminée en coin et placard adjacent

Cette cheminée, située dans l'angle de la pièce à gauche de l'escalier central, pourrait être remaniée en s'inspirant d'une photographie avant restauration, prise en février 1991, qui montre, d’une part, que le traitement de la cheminée était plus élégant que celui qui a été réalisé; et, d’autre part, qu’existait dans l’encoignure à droite de la cheminée un placard d’époque à deux portes, qui n’a pas été restitué. Nous envisageons donc d’améliorer la forme de cette cheminée et d’ajouter une reproduction du placard disparu.



2° Mise en valeur de l’escalier central

Il apparaît également possible d’améliorer l’aspect de l’escalier central, qui est d’origine (contrairement à l’autre escalier).

Une photographie de l’escalier, prise en 1991, permet d’affirmer, d’une part, que sa sous-face était plâtrée (comme l'attestent les petites lattes visibles sur la photo); et, d’autre part, que les nez de marches étaient en bois - comme c’est le cas avec l’actuelle restauration-, mais que leur revêtement était en plâtre, comme souvent au XVIIIe siècle. L’aspect de l’escalier était ainsi sensiblement différent de celui qui est actuellement le sien.

S’il semble difficile, en raison du nombre de passages dans la maison, de reconstituer le fragile revêtement des marches, il serait en revanche possible de refaire la sous-face plâtrée.



3° Amélioration du revêtement des murs intérieurs

Après la dépose du contreplacage pour faire sécher les murs, d’intéressants et importants vestiges de la décoration ancienne des murs intérieurs ont été découverts dans toutes les pièces du rez-de-chaussée (à l’exception de la pièce qu’occupait l’office de tourisme).
Il s’agit soit de traces d’enduits peints, de frises faites au pochoir et de plinthes noires, soit de restes de papier peint ou des lattes en bois servant à soutenir du papier peint ou de la toile de lin tendue sur les murs.

Il ne paraît pas possible de remettre des papiers peints ou la toile semblables à ceux d'autrefois, du fait de fragilité de ces matériaux et du surcoût important que ce décor représenterait. En revanche, notre association souhaite proposer de restituer les décors peints de deux ou trois pièces. Une décoration des murs dans un style ancien moins neutre que celui d’avant l’incendie, en s'inspirant pour partie des nuances retrouvées, est envisagée.



4° Restitution de deux portes en bois (fausses portes)

L'étude d’un plan de la maison dressé en 1807 montre qu’existaient alors deux portes qui ont été supprimées par la suite.

La première
était située sous l'escalier central et donnait sur le jardin à l’arrière.

la seconde communiquait avec un appentis extérieur aujourd’hui disparu, situé le long de l'aile gauche de la maison.

Il serait intéressant de matérialiser ces portes (fausses portes en bois ou trompe-l’œil), afin de restituer ainsi plus fidèlement l’intérieur de la maison.



5° Marquage au sol d’anciennes cloisons

Un marquage au sol permettrait également de matérialiser l’agencement intérieur de la maison à l’époque où le Conventionnel y vécut, qui était sensiblement différent de celui d’aujourd’hui (existence d’un couloir et de deux portes, aujourd’hui bouchées, permettant d’y circuler). Ce marquage pourrait prendre la forme de morceaux de tomettes disposés en bandes à l’emplacement des cloisons disparues. Il est envisagé, dans le futur, de compléter ces indications par une représentation numérique en trois dimensions de la maison telle qu’elle était à l’époque de Saint-Just puis de son évolution ultérieure. Cette représentation numérique 3D serait consultable dans la maison de Saint-Just, mais aussi sur Internet.



6° Projet d’aménagement de l’actuelle bibliothèque

L’objectif est de rendre plus chaleureuse cette pièce de la maison où les visiteurs aiment à s’attarder en raison de la présence des livres de notre bibliothèque révolutionnaire. Comme indiqué précédemment, ce but serait déjà atteint en procédant à l’amélioration de la cheminée existante et en traitant les murs dans un style moins neutre. Plusieurs éléments de décor supplémentaires permettraient de compléter cet aménagement:

- installation dans cette pièce d’une grande bibliothèque, de la fin du XVIIIe siècle ou de style XVIIIe siècle;

- en complément de la bibliothèque, installation de mobilier: un fauteuil et/ou des chaises assorties à la bibliothèque pour les visiteurs consultant les livres de la bibliothèque; un pupitre pour le livre d’or de l’Association;

- installation d’une reproduction grandeur nature du portrait anonyme de Saint-Just au pastel qui se trouve à Carnavalet, dans un cadre ovale semblable à celui de l'original;

- installation d’une seconde reproduction encadrée: celle d’une tête de Méduse dessinée par Saint-Just, conservée au musée Carnavalet;

- installation de rideaux dans le style du XVIIIe siècle pour compléter la décoration et rendre plus aisée la consultation de l’écran tactile situé face à la fenêtre.






Nous espérons que ce programme complémentaire de restauration vous paraîtra aussi enthousiasmant qu’il nous semble et que vous serez nombreux à répondre à notre appel à souscription et à le faire connaître autour de vous. Ces actions ne peuvent en effet être financées que par la générosité publique.

C’est donc du succès de la souscription que dépendra notre capacité à mener à bien ce programme.


Une question, une suggestion, une remarque?
Contactez-moi!
Date d'ouverture du site:
- 25 AOUT 2006 -
©Antoine-Saint-Just.fr. ®Tous droits réservés. Toute utilisation des textes ou images de ce site à des fins commerciales est interdite. Autrement, leur reproduction doit faire l’objet d’une référence au: © www.antoine-saint-just.fr