Bienvenue sur la page web de Louis-Antoine Saint-Just! _ Iconographie de Saint-Just
Accueil News Liens Vie et Oeuvre Dossier Saint-Just Association Saint-Just "Saint-Just et la force des choses" Divers Patrice Alexsandre
Choisissez une rubrique
- DOSSIER SAINT-JUST -

ICONOGRAPHIE DE SAINT-JUST:
éléments d'une enquête


Répondre à la question comment était Louis Antoine Saint-Just, quel était son visage, sa figure, son maintien, n'est point une chose aisée, et ce - malgré un nombre de portraits peints de son vivant. Même s'ils reproduisent tous les traits du visage à peu près similaires, l'image générale renvoyée par eux, est très dissemblante, passant de la beauté distinguée au sourire de Mona Lisa sur la toile de David à l'image repoussante du sans-culotte morne et vulgaire brossée par Bonneville, et de la fragilité d'un jeune homme blond du pastel Lebas à la sensualité d'un brun ténébreux du pinceau de Prud'hon.

Banale est devenue la phrase d'André Malraux "La légende ne naît pas de la beauté de Saint-Just, sa beauté naît de la légende". Les écrivains, les historiens, les essayistes ont assez spéculé sur le physique de Saint-Just, le représentant tantôt exagérément beau, tantôt, au contraire, lui refusant toute particularité du facteur extérieur, les descriptions (im)partiales de quelques Conventionnels à l'appui. Celle laissée par Paganel en est la plus détaillée:

"Une taille moyenne, un corps sain, des proportions qui exprimaient la force, une grosse tête, les cheveux épais, le teint bilieux, des yeux vifs et petits, le regard dédaigneux, des traits réguliers et la physionomie austère, la voix forte, mais voilée, une teinte générale d'anxiété, le sombre accent de la préoccupation et de la défiance, une froideur extrême dans le ton et dans les manières, tel nous parut Saint-Just, non encore âgé de trente ans."

Les témoignages de la réserve hautaine de Saint-Just, de son maintien altier, son «orgueil insupportable» (B. Barère), son «arrogance qui dépassait toutes les bornes» (L. Carnot), son stoïcisme, son goût vestimentaire irréprochable et sa raideur soulignée peu naturelle, sont légion chez ses ex-collègues. Mais ils gardent le silence absolu quant à son visage. Par contre, sa soeur Louise va jusqu'à la fin de ses jours assurer tout le monde de "la grande beauté de son frère Antoine". Charles Nodier, qui à 12 ans avait contemplé Saint-Just à Strasbourg, le dit aussi beau dans ses mémoires, mais pas de cette beauté recherchée des gravures du XIX siècle.

Il ne nous appartient guère de trancher dans cette confrontation par contumace des témoins depuis longtemps morts. Nous ne pouvons que nous tourner vers les preuves matérielles et les témoignages visuels:

PORTRAITS DU VIVANT DE SAINT-JUST

GRAVURES ET DESSINS DU XIX SIECLE

SCULPTURES ET MEDAILLES

IMAGERIE DU 9 THERMIDOR

LA VISION ARTISTIQUE CONTEMPORAINE

CURIOSITES

SAINT-JUST A L'ECRAN


Je remercie sincèrement Monsieur Albert SALTIEL dont l'excellente étude sur l'iconographie de Saint-Just m'a été très utile dans la création de cette rubrique


Une question, une suggestion, une remarque? Contactez-moi:
st-just-contact@antoine-saint-just.fr
Date d'ouverture du site:
- 25 AOUT 2006 -
©Antoine-Saint-Just.fr. ®Tous droits réservés. Toute utilisation des textes ou images de ce site à des fins commerciales est interdite. Autrement, leur reproduction doit faire l’objet d’une référence au: © www.antoine-saint-just.fr